Testez-nous !
X
Changer de langue
FR
Français
EN
Anglais
IT
Italien
DE
Allemand
1to1 Progress
← Retour aux articles

Pratiquer son anglais au travail : 4 techniques simples et efficaces

Ça y est ! Vous vous êtes enfin lancé dans cette formation en anglais dont vous aviez besoin. Grâce aux cours et aux conseils de votre formateur, vous espérez atteindre rapidement votre niveau cible. Pour progresser encore plus vite, vous pouvez également garder le contact avec l’anglais entre vos sessions de cours. Difficile avec vos journées chargées ? Avec les 4 techniques que nous vous dévoilons dans cet article, vous allez voir que l’exercice est bien moins contraignant qu’il n’en a l’air. Comment faire pour pratiquer votre anglais au travail sans même vous en rendre compte ? Voici nos astuces.

1. Paramétrez vos outils de travail en anglais

Pour commencer, vous pouvez vous familiariser avec le vocabulaire des technologies de l’information et de la communication en changeant la langue de vos outils de travail. Choisissez l’anglais comme langue par défaut sur votre téléphone et votre ordinateur.

Le fait de configurer vos outils de travail en anglais est une forme d’immersion linguistique bien souvent négligée… et c’est dommage ! Si vous passez beaucoup de temps sur votre ordinateur par exemple, c’est un excellent moyen de maintenir un contact quasi permanent avec votre langue cible. 

Alors, pourquoi vous en priver ?

N’oubliez pas de faire également ce changement sur les différents logiciels que vous utilisez lorsque cela est possible : suite bureautique, messagerie électronique, logiciel de comptabilité… Plus les outils seront variés, plus votre vocabulaire sera diversifié.

2. Parlez en anglais avec vos collègues

Notre seconde technique pour pratiquer l’anglais au bureau est simple : parlez en anglais avec vos collègues. Certes, cette astuce est bien plus simple à mettre en œuvre si vous travaillez dans une entreprise internationale avec des collègues étrangers. Cette idée peut même vous sembler saugrenue si vous ne travaillez qu’avec des personnes francophones. 

Pourtant, il y a peut-être dans votre entreprise des collègues qui ont eux aussi comme objectif d’améliorer leur anglais. Dans ce cas, pourquoi ne pas converser avec eux dans la langue de Shakespeare ? L’idée est de varier autant que possible les sujets de vos discussions. Vous pourriez par exemple :

  • vous raconter votre weekend à l’occasion d’une pause à la machine à café ;
  • leur faire un bref compte rendu de votre dernière réunion ;
  • discuter de votre prochain déplacement professionnel…

Bien entendu, ne basculez pas vers le français dès que vous rencontrez une difficulté grammaticale ou que vous ne trouvez pas vos mots. Essayez de trouver une autre manière d’exprimer votre pensée pour que cet exercice soit productif.

3. Profiter des « temps morts » de la journée pour réviser

Le serveur de votre entreprise est indisponible pour cause de maintenance ? La salle de réunion est occupée et vous devez patienter 10 minutes avant qu’elle ne se libère ? Dans une journée de travail, vous rencontrez certainement des petits couacs qui vous font perdre du temps. 

Et si au lieu de vraiment perdre ces précieuses minutes vous les mettiez à profit pour réviser votre anglais ?

Profitez-en pour :

progresser en anglais au travail

Vous trouverez de nombreuses activités linguistiques qui ne vous prendront que quelques minutes et combleront ces temps morts de manière utile.

4. Prenez des notes en anglais

En réunion, lors d’un appel téléphonique ou même lors d’un entretien formel ou informel avec votre manager : les occasions de prendre des notes sont multiples. Si vous vous sentez suffisamment à l’aise, faites-le en anglais ! 

Il s’agit là d’un exercice un peu plus difficile que les autres astuces mentionnées dans cet article. En effet, il faut déjà avoir un niveau intermédiaire pour être capable de rédiger vos notes en anglais rapidement et sans avoir besoin de les traduire au préalable dans votre tête. Toutefois, c’est une excellente manière de pratiquer l’anglais au travail. De plus, comme vous transcrivez en anglais des informations entendues en français, c’est un excellent moyen d’entraîner votre cerveau à passer facilement d’une langue à l’autre. 

Pratiquer son anglais au travail : ce qu’il faut retenir

Même si vos journées sont souvent bien remplies, il est possible de pratiquer votre anglais au bureau sans ajouter une charge de travail supplémentaire. Il suffit simplement de réaliser certaines de vos tâches (prise de notes, rédaction d’email, travail sur logiciel…) en anglais.

Vous pouvez également trouver au sein de votre entreprise des collègues qui pourraient devenir vos partenaires linguistiques. Au programme : discussions en anglais et convivialité ! De quoi vous changer les idées lorsque vous avez besoin d’une petite pause.

Enfin, lorsqu’un imprévu vous empêche de poursuivre votre travail pendant quelques minutes, pensez à rentabiliser ces temps morts avec des révisions par exemple.

En mettant en application ces 4 astuces, il y a fort à parier que vous progresserez rapidement en anglais.

Si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour un apprentissage encore plus rapide, n’hésitez pas à consulter notre article : Comment apprendre une langue efficacement ?